MARANS, une ville surprenante

Marans signifie « lieu de mer » et c’est une véritable histoire d’amour qui lie la ville à son fleuve, la Sèvre Niortaise . Trait d’union entre la Baie de l’Aiguillon et le marais mouillé, entre la terre et l’océan, entre la Vendée et la Charente Maritime,  Marans est une ville pleine de surprises.

Son port de plaisance, l’étonnant clocher de son église, son marché du 19ème, ses jardins fleuris, son moulin ou encore sa poule et ses œufs roux sont autant de curiosités à découvrir.

https://www.aunis-maraispoitevin.com/autour-de-marans/marans/

Une ville reliée par un canal à la mer

Porte d’entrée du Marais Poitevin, Marans offre la perspective de belles balades fluviales et maritimes. Plusieurs embarcadères permettent de naviguer en bateau, en canoë ou en stand un paddle sur la Sèvre Niortaise, véritable artère autour de laquelle s’organise la ville.

Marans est reliée à La Rochelle par un canal, long de 24 km, au bord duquel vous pouvez vous balader à pieds ou à vélo à la découverte des nombreux ouvrages hydrauliques, notamment les écluses de Marans, Andilly ou Rompsay.

La ville est également une halte de choix pour les cyclotouristes qui empruntent une des deux véloroutes qui se croisent à la base de voile : la Vélodyssée et la Vélofrancette.

Sources : https://www.aunis-maraispoitevin.com/autour-de-marans/marans/

A l'origine, la mer

Aux environs de 200 ans avec JC, la mer recouvrait une grande partie du marais. On appelle le golfe des pictons, ce delta marécageux de la Sèvre Niortaise. Au fil du temps, le Golfe des Pictons se comble et de nombreux îlots apparaissent à marais basse. Marans est née sur un de ces îlots calcaires, terre refuge au sein d’un immense marécage. Dès les premiers siècles, les hommes tirèrent avantage du site pour  défendre l’estuaire de la Sèvre. Ce promontoire rocheux entouré de vastes marécages impraticables forme alors un refuge naturel contre les envahisseurs.

Sources : https://www.aunis-maraispoitevin.com/autour-de-marans/marans/

Du marais mouillé au marais desséché

Bien avant l’an 1 000, des canaux sont créés pour assécher le territoire et éviter les inondations. Ces travaux furent dirigés par les moines présents dans le golfe à partir du VIIème siècle. Au Xème siècle, la ville était organisée autour de son château et de l’église Saint Etienne, à la fois forteresse pour la protection de ses habitants et lieu d’observation de l’embouchure de la Sèvre Niortaise. Le marais se transforme pour créer les paysages ouverts que l’on connait aujourd’hui sous le nom de marais desséché. La culture devient une source de revenu considérable pour le pays.

Sources : https://www.aunis-maraispoitevin.com/autour-de-marans/marans/

Un rôle défensif et stratégique

Le château de Marans assume pleinement son rôle défensif. La Rochelle protestante a besoin de Marans et de ses vastes entrepôts de grains. Marans souffre de la révocation de l’Edit de Nantes qui brise l’activité de son port. Le siège de La Rochelle lui donnera une grande importance en 1627 et 1628 du fait du séjour de LOUIS XIII dans l’attente de la reddition de la Cité rebelle. Richelieu fera raser le château en 1638 pour éviter qu’après le départ des troupes royales ne s’y installent les troupes réformées.

Sources : https://www.aunis-maraispoitevin.com/autour-de-marans/marans/

Le Marché couvert de Marans

Le Marché couvert
Le Marché couvert

Le Marché couvert est ouvert uniquement le mardi et samedi matin (jours de marché).

Foire le 1er mardi du mois.

 

Le Marché Couvert, bastion du commerce d'hier, d'une forme asymétrique, a été construit entre 1882 et  1885 sur le type des "pavillons Baltard" au moment de l'apogée de la construction en fer. Érigé sur l'emplacement d'un îlot de maisons vétustes, rasées en 1867, il est toujours la fierté du Centre Ville. En 1997, d'importants travaux ont été entrepris pour sauvegarder ce patrimoine communal qui, avec le temps, avait suivi des dégradations importantes. Une restauration extérieure, très soignée et des plus réussies a redonné au Marché Couvert son allure d’antan. En 1998, l'intérieur du marché a été entièrement réaménagé. Il offre aujourd'hui un cadre commercial aux normes, fonctionnel, très convivial et plein de fraîcheur.

L'église Saint-Etienne de Marans

Eglise Saint-Etienne
Eglise Saint-Etienne

Fondée au XIIème siècle par des moines de l'Abbaye de Maillezais, l'église Saint-Etienne est partiellement détruite puis recondtruite lors des conflits Franco-Anglais et les guerres de religion, ce qui la fragilise beaucoup. Les voûtes disparaissent. Au XIXème siècle, l'édifice est mal réparé. Eloigné du centre et abandonné, la fabrique souhaite déjà une construction plus centrale.

 

Lire la suite...

Le Moulin de Beauregard de marans

Le Moulin
Le Moulin

Depuis le 1er avril, le moulin de Beauregard, seul moulin à vent de Charente-Maritime à produire de la farine, a rouvert ses portes.

Depuis sa restauration à l'identique en 1999, ses ailes ne se sont pas arrêtées de tourner, au grand bonheur des membres de l'Asociaiton des Amis du moulin.

 

Lire la suite...

le Port de Marans

Le Port de Marans
Le Port de Marans

Le port de Plaisance de Marans se situe sur la Sèvre Niortaise, qui parcourt une grande partie du Marais Poitevin, d'Est en Ouest et en est la principale artère hydaulique.

Conscient de cet environnement unique, le Port et particulièrement vigilant. Il organise des actions afin de réduire son impacte environnemental.

 

Lire la suite…

Les oeufs de "LA MARANS"

Les œufs de LA MARANS
Les œufs de LA MARANS

L'histoire des œufs de "LA MARANS"

 

A - Les origines

 

D'où venait, avant tout croisement, cette poule apportée par les huttiers ? Cela, nous ne le saurons probablement jamais. La sélection n'était alors pas à l'ordre du jour et cette poule des marais ne faisait guère l'objet de soins particuliers. Lors de la création de la race dite Marans en 1930, cette poule aux œufs extra-roux était répandue dans le Marais Poitevin, à cheval sur les deux départements de Charente-Maritime et de Vendée. C'est alors le nom de la ville portuaire de Marans qui fut choisi pour nommer définitivement la poule "Marans". Le nom de Marandaise était également utilisé dans cette région.

 

Lire la suite…

Compteur Global gratuit sans inscription
Horaire des marées
Horaire des marées